La Route du Chouchen était un itinéraire unique regroupant des acteurs authentiques de la gastronomie Bretonne. Elle trouve ses racines dans un dynamisme régional affirmé.

Le chouchen fait l’objet de nombreux mythes,
les évènements permettent de le concrétiser et de le faire connaître.

Une forte identité et de bonnes volontés

D’abord, la production de chouchen au fil des siècles a toujours été marquée d’un caractère authentique et artisanal. C’est d’ailleurs cela qui fait son charme et contribue même à son identité. Le chouchen est une boisson profondément Bretonne, elle est alors inévitablement marquée du tempérament breton dynamique et déterminé, voir échaudé dans certains cas.

Comme nous l’avons détaillé dans notre article dédié au chouchen, la boisson est aujourd’hui encore soumise à de vifs débats quand à sa production et son évolution au gré des nouveaux modes de consommation. Malgré les émules, l’ensemble des producteurs demeure cependant cohérent sur ce constat : le chouchen représente la Bretagne face au Monde, et contribue à l’expansion de son identité. De cette situation naquit alors une volonté de fédérer les producteurs et professionnels locaux, gravitant de près ou de loin autour du chouchen, rejoignant jusqu’à la gastronomie Bretonne, gage d’attractivité et de visibilité touristique. Au cœur de cette réflexion on trouve Pierre Dassonville, ancien producteur dans le Finistère.

Qui est Pierre Dassonville ?

La devanture de la célèbre Hydromellerie de Cornouaille à Baye dans le Finistère. Cette maison est tenue depuis quelques générations par la famille Lozachmeur.

l était l’une des personnalités actives du Chouchen en Bretagne, mais avant tout producteur à Plouégat-Moysant. La commune est située entre Morlaix et Lannion dans le Finistère Nord. Très actif, son entourage le décrit comme « fonceur et créatif ». On lui attribue également quelques innovations en matière de production de chouchen, décrites dans notre article consacré à la recette du chouchen. Il est surtout à l’origine de deux initiatives phares :

  • La création de l’association « Les Amis du Chouchen » en 1993. Elle regroupe des producteurs afin d’organiser la distribution de la boisson de manière cohérente. Elle permet également par le partage de bonnes pratiques. Aussi elle structure et fait évoluer la production de chouchen.
  • Et enfin en 1995 : le lancement de la Route du Chouchen, la fameuse !

La Route du Chouchen à proprement parler

Véritable itinéraire gastronomique sillonnant Finistère et Côtes d’Armor, elle était sans aucun doute un des meilleurs moyens de visiter ces régions sous un œil moderne et authentique. Elle regroupait de nombreux restaurateurs, des crêperies mais aussi quelques bars. Ils ne partagent tous qu’un seul objectif : faire connaître la gastronomie bretonne et sa boisson ancestrale.

Parmi la vingtaine d’établissements toutes sortes d’idées pullulent : des plats à base de chouchen, des cocktails, des mets élaborés avec du miel ou encore accompagnés de chouchen de différentes origines ou élaborations. On retrouve évidemment des dégustations de chouchen divers et variés.

Enfin, le projet a connu un certain succès puisque c’est finalement le guide du Petit Fûté qui s’associa à l’opération pour en assurer la promotion. On n’en trouve aujourd’hui malheureusement que peu de traces. Vivement qu’elle renaisse !

La route du chouchen permettait également de mettre en valeur les meilleurs tables,
typiquement bretonnes.

Contacts :

  • Amis du chouchen : Pen Ar Roz Vras, 29650 Plouegat-Moysan
  • Tél. : 02.98.79.21.25.

Sources :

Fermer le menu