Le chouchen n’a pas versé sa dernière goutte ! Les bretons ont le gosier pentu, ça on savait. Mais ils semblerait même qu’ils n’aient pas connu la sobriété depuis un certain temps, tant les chefs d’oeuvres sont nombreux et réussis. Florilège d’une liste qui ne demande qu’à s’étendre.

On commence avec une rasade de chouchen à Pont-Aven

Pour le groupe Aioli la vie bretonne est simple : « Moi si j’étais breton je m’apellerais Yvonic, j’habiterais à Pont-Aven et je boirais du chouchen » et ce n’est pas fini. On vous laisse avec le chef d’oeuvre.

Ou encore « Moi si j’étais breton, j’écouterais Dan Ar Braz, Manau, Alan Stivell,
et j’boirais de l’hydromel. »

Soirée Miss Bigouden et t-shirts mouillés au chouchen

Ça vous tente aussi ? Du grand art, sans doute le fruit d’une mûre réflexion au flacon. On avait plein d’idées de recettes mais il faut avouer que celle-ci mérite la médaille d’or.

Bienvenue Chez Les Bretons par Jean Floc’h et Grandpamini

« Y’a du chouchen à volonté, viens donc faire un tour à Lambé », tout simplement.

Ensuite, que celui qui ne connait pas ça se dénonce ! Désormais véritable hymne, il n’y aura pas une soirée bretonne sans un petit fond de Matmatah.

Lambé An Dro par Matmatah, un pillier de la culture bretonne moderne

Ça part en cornemuse et hydromel chez Tri Yann, pas bête le mélange.

Le monument breton Tri Yann n’aura évidemment pas oublié le chouchen, que l’on retrouve dans un titre peu connu, sous forme d’hydromel. Une vraie mélopée en vieux français qui donne envie de goûter à cette boisson des dieux.

« Des milles d’abeilles, vrombillant dans l’ether du ciel,  faisoient jolies cires et miels :
les filtres d’hydromel »

Comment passer la frontière avec du chouchen ou du kouign amann.

Cliché vous dites ? Les journalistes s’en donnent également à coeur joie avec cette chronique, qu’on croirait presque écrite après quelques lampées.

« Comme dans les films d’espionnage les mecs contrôlent avec des miroirs sous le véhicule
pour voir si vous sortez pas du chouchen ou du kouign amann illégalement à l’étranger. »

On ne pouvait pas passer à côté de ces quelques memes pour le moins alambiqués.

Et puis les stars de la blague ne l’ont surtout pas oublié, un chouchen n’est jamais loin d’un kouign amann ou d’un kig ha farz. Horoscope ou encore Gwen ha Du revisité, on attend la prochaine trouvaille avec impatience.

Un drapeau breton revisité avec un beau clin d'œil au chouchen
Une parodie du Gwen ha Du réalisée par le site Topito
Dans cette parodie d'horoscope, on distingue du chouchen en janvier et du cidre en avril. Quelle imagination !
Une parodie de l’horoscope réalisée par le site Topito
"Tout est bon dans le breton" ! On retrouve évidemment la mention chouchen sur la tête de l'illustration
Illustration rigolote que l’on retrouve en ligne. Doux mélange culinaire !
Réalisé par le site « Rue du T-shirt »
Un adage pour le moins festif
Trouvé sur Pinterest

Bonus : la fête à Pontivy et ses quelques 200 000 vues.

On ne pouvait pas finir cet article sans cette bande de Pontivy qui s’apprête à « boire la liche » : quelle énigme ! Serait-ce du chouchen ? Lambig ? Bière ? Le tube ne le dit pas.

De l’art de faire la fête à Pontivy

Enfin, la plus grosse plaisanterie restera que lorsqu’on demande à tout breton s’il a déjà goûté au chouchen, il vous répondra le plus souvent par un NON fort et clair. Un comble ! Sur ce, yech’ed mat.

Fermer le menu